La bourse au permis de conduire

L’obtention d’un permis de conduire se présente comme étant un atout majeur permettant de faciliter l’accès à l’emploi. Pour augmenter les chances des demandeurs d’emploi à accéder à un poste, l’Etat multiplie ainsi les coups de pouce pour financer la préparation au permis de conduire.

De nombreux dispositifs ont été donc mis en place pour aider, tout particulièrement les jeunes en difficulté financière, à obtenir leur permis de conduire en vue d’une insertion professionnelle plus simplifiée.

Parmi les aides les plus sollicitées, vous avez le financement du permis B grâce à la CPF, le permis à 1 euro par jour, ou encore la bourse au permis de conduire.

Concernant la bourse au permis de conduire, cette dernière représente une aide significative à double avantage. En effet, non seulement elle permet d’alléger la facture du demandeur de bourse, mais elle encourage également l’implication sociale des jeunes.

Qu’est-ce que la bourse au permis de conduire ? Qui peut y prétendre ? Comment peut-on en bénéficier ?

Dossier complet sur le fonctionnement de cette aide financière aux allures de partenariat entre le bénéficiaire et la collectivité locale.

le fonctionnement de la bourse au permis de conduire

La bourse au permis de conduire est une initiative communale dont le principal objectif est de venir en aide aux jeunes entre 18 et 25 ans, qui sont dans l’impossibilité financière de s’acquitter du coût de la formation à la conduite et à l’apprentissage du code.
En contrepartie de cette aide financière, le jeune bénéficiaire s’engage à effectuer des activités à titre de bénévole au profit de la collectivité locale. Notamment auprès d’un organisme d’aide sociale ou d’une association caritative.

Les services qu’il doit ainsi rendre peuvent couvrir différents domaines, dès lors que ces derniers entrent dans le champ d’action de la municipalité. Il peut s’agir d’une participation à la sensibilisation à la sécurité routière, d’une aide pour entretenir les diverses infrastructures municipales, d’une assistance auprès de personnes âgées dans les maisons de retraite et bien d’autres.

En notant que la bourse au permis de conduire ne couvre pas la totalité du coût de la formation au permis de conduire. En effet, elle ne concerne que 50 à 80 % des frais et cela moyennant une activité d’intérêt collectif d’au moins 50 heures. De plus, il faut savoir que l’octroi de la bourse est soumis à certaines conditions.

Comment est attribué cette bourse au permis de conduire ?

Concernant le profil du demandeur, il doit bien évidemment résider dans la commune où il effectue sa demande. En règle générale, il doit être âgé entre 18 et 25 ans, cependant ce critère est fixé selon chaque commune.

Par ailleurs, étant donné qu’il s’agit d’une bourse, elle est de ce fait allouée au plus méritant. En réalité, c’est le conseil municipal de la Mairie qui dans un premier temps décide de l’attribution ou non de l’aide au demandeur. Une fois voté par le conseil, un autre comité vient statuer pour délibérer et rendre la décision finale.

La décision se fait en toute objectivité et impartialité en se basant sur des critères précis énumérés dans le dossier de candidature tels que la motivation du demandeur, le projet professionnel à la suite de l’obtention du permis, ainsi que la source de revenu qui ne doit pas dépasser un certain barème.

A l’issu d’une réponse positive, le demandeur se voit attribuer la bourse. Il devra ainsi signer les chartes établies par la municipalité, qui fait foi de son approbation aux conditions fixées par cette dernière.

Dans cette optique, le bénéficiaire doit remplir les heures d’activités d’intérêt collectif exigées. Il effectuera uniquement la formation au sein d’une école de conduite partenaire. Le choix se porte le plus souvent sur un établissement agréé, proposant le permis à un euro par jour. En notant au passage qu’il est parfaitement possible de cumuler les différentes aides financières pour passer son permis de conduire.

A titre d’exemple, le candidat peut à la fois bénéficier d’une bourse au permis de conduire, tout en obtenant un prêt pour le permis à un euro par jour. A part cela, aucune somme ne lui sera versée.

Le montant accordé sera immédiatement versé à l’auto-école, et cela lorsqu’il aura uniquement réussi les examens de conduite et de code.

Il faut préciser que toutes les communes partagent ces mêmes critères et conditions d’attribution. Bien qu’ils puissent différer sur quelques points en fonction des besoins de chaque commune et de la situation réelle des jeunes en difficulté financière.

Votre bourse au permis de conduire avec la ville de Rennes

A l’instar des villes comme Carcassonne, Suresnes, Lens, Tourcoing et bien d’autres, la ville de Rennes a emboîté le pas pour promouvoir la bourse au permis de conduire. Si vous habitez la région, vous pouvez prétendre à la bourse dès lors que vous remplissez les critères de sélection requis.

Les conditions et les procédures à suivre restent, dans sa généralité, identiques à ceux des autres villes, notamment en ce qui concerne l’âge du candidat (entre 18 et 25 ans), la localisation, le profil de jeune étant dans l’incapacité financière de s’acquitter d’une partie du coût de la formation.

Au niveau des procédures, vous devez monter un dossier de candidature énonçant votre projet professionnel et votre réelle motivation. Un dossier qui est à remettre par la suite au Bureau information jeunesse (BIJ), qui se charge ensuite de sélectionner les candidats méritants. Voir le site du BIJ de Rennes

Si vous figurez dans la liste des bénéficiaires, vous devez consentir à rendre des services à titre de bénévolat d’une durée de 50 heures dans une association caritative telle que l’Amisep, l’Emmaüs ou encore les maisons de quartier.

Concernant le solde de la bourse, la somme accordée par la Mairie de Rennes est fixée à 600€. La totalité de cette somme sera également versé à l’auto-école partenaire par la municipalité elle-même.

En revanche, le mode de versement se fait en deux temps. La première moitié lorsque vous aurez réussi à l’examen du code ; et l’autre moitié, lorsque vous avez passé l’examen de conduite.

En notant que si vous êtes salarié, vous devez impérativement obtenir l’accord de votre employeur avant de commencer la formation. Un accord qui est nécessaire surtout si vos horaires de conduite empiètent sur vos horaires de travail.